Histoire de la race


Photo d'histoire

Avec ses yeux bleus et son opulente robe siamoise gantée de blanc, le Sacré de Birmanie est un des fleurons de l’'élevage français.


Légende du Birman

C’est une ravissante légende qui a donné son nom au Sacré de Birmanie, appelé aussi Birman. Un moine très pieux vivait jadis dans un temple construit par le peuple Kmer en l’honneur de Tsun-Kyan-Kse, une déesse d’or aux yeux saphir. Ce moine priait en compagnie de Sinh, un chat blanc aux yeux jaunes. Une nuit, des pillards attaquèrent le temple et assassinèrent le pauvre moine. Sinh sauta sur la chevelure argentée de son maître, le regard plongé dans celui de la déesse. Advint alors le miracle: la fourrure de Sinh prit la couleur de l'’or, ses yeux devinrent bleus,tandis que ses pattes se coloraient de brun. Seuls ses pieds restèrent immaculés, comme les cheveux du moine sur lesquels Sinh reposait. Après la disparition de son maître, la douleur du pauvre chat fut telle qu'’il refusa de s’alimenter sept jours durant et qu’'il en mourut. Le lendemain matin, tous les autres chats du temple avaient des yeux saphir, une fourrure dorée et des pieds de neige.
Comme souvent, la réalité est moins poétique que la légende et c'est un mariage entre un Persan et un Siamois ganté de blanc qui est à l'’origine du Birman.

Physique du Birman

Le Sacré de Birmanie est un chat imposant.
Vu de face, sa tête est large et arrondie, avec des joues pleines, qui peuvent mettre un à deux ans à se former, et des oreilles de taille moyenne, placées plutôt bas sur la tête. Vu de profil, le front est arrondi et se poursuit sur un nez busqué appelé romain, avec un menton fort. Ses yeux sont grands et bien ronds, ce qui donne au Birman ce regard étonné, et du bleu le plus foncé possible.
Son corps est massif et musclé avec une ossature forte et robuste, les pieds sont ronds et munis d'une pilosité interdigitale. Sa queue est bien fournie et portée en panache. Sa fourrure est mi-longue, souple et soyeuse; courte sur la tête, elle s’'allonge graduellement à partir des joues vers une lourde collerette; les poils sont presque longs sur le dos et les flancs, mais plus courts sur le ventre.
Le Birman est particolore : blanc avec de la couleur sur le masque, la queue et les pattes à l'exception des gants aux quatres pieds.


Caractère du Birman

Le Sacré de Birmanie a deux facettes : celle du siamois joueur et très attaché à ses maîtres, et celle du persan calme et posé, qui aime se prélasser sur un canapé. C'est un chat très bavard, qui communique beaucoup avec ses maîtres en roucoulant, et qui sait se faire comprendre.
Peu gourmand, le Birman ne présente peu voire pas de cas de surpoids. Son appétit léger et son caractère serein et sage font de lui un chat parfaitement adapté à la vie en appartement.
Cependant, c'est un chat au caractère capricieux qui demande une attention particulière et aime qu'on se soucie de lui. Il est particulièrement exclusif avec son maître.


Les textes et les images sont la propriété exclusive de l'élevage de la Matinière.
Reproduction interdite.